1887

Rapport de l'Organe International de Contrôle des Stupéfiants pour 2016

image of Rapport de l'Organe International de Contrôle des Stupéfiants pour 2016

Le rapport annuel de l’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS) est axé, cette année, plus spécifiquement sur les conséquences économiques de l’abus de substances. Le rapport se divise en 4 chapitres : Conséquences économiques de l’abus de substances ; Fonctionnement du système international du contrôle des drogues ; Analyse de la situation mondiale ; Recommandations à l’intention des gouvernements, des organismes des Nations Unies et des autres organisations internationales et régionales compétentes.

French Chinese, Spanish, Arabic, English, Russian

.

Les femmes et les drogues

On est de plus en plus conscient qu’il importe de prendre dûment en considération la problématique hommes-femmes dans les politiques et programmes en matière de drogues. Les déclarations politiques de 1998 et 2009 tiennent compte de cette problématique et l’Assemblée générale tout comme la Commission des stupéfiants y ont accordé une attention accrue au cours des dix dernières années. En outre, dans sa résolution sur le Programme de développement durable à l’horizon 2030, l’Assemblée a souligné l’importance critique de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes. Dans le document final de la trentième session extraordinaire de l’Assemblée générale, intitulé “Notre engagement commun à aborder et combattre efficacement le problème mondial de la drogue”, les États Membres ont été encouragés à tenir compte des besoins particuliers des femmes dans le contexte de la politique sur les drogues. La Commission des stupéfiants, en tant que principal organe décisionnel du système des Nations Unies en matière de drogues, a adopté plusieurs résolutions concernant la situation des femmes au regard du problème mondial de la drogue. Afin de contribuer au progrès de politiques différenciées selon le sexe pour traiter ce problème, la Commission a de nouveau souligné récemment les besoins particuliers des femmes à sa cinquante-neuvième session, en mars 2016, en adoptant la résolution 59/5, intitulée “Prise en compte systématique de la problématique hommes-femmes dans les politiques et programmes en matière de drogues”.

French English, Spanish, Russian, Chinese, Arabic

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error