1887

Rapport mondial sur les drogues 2006

image of Rapport mondial sur les drogues 2006

Environ 200 millions de personnes (soit 5 % de la population mondiale âgée de 15 à 64 ans) ont consommé des drogues illicites au moins une fois au cours des 12 derniers mois. Presque tous les pays de la planète sont représentés parmi ces consommateurs. Plus de personnes participent à la production et au trafic de drogues illicites, et plus encore en subissent les conséquences socioéconomiques dévastatrices. En raison d’une part de l’étendue du problème, et d’autre part de sa nature illicite et dissimulée, les analyses et les statistiques fiables sur la production, le trafic et la consommation des drogues illicites sont rares. Le Rapport mondial sur les drogues de 2006 tente de combler cette lacune. Il offre l’un des aperçus les plus complets qui soient des tendances en matière de drogues illicites au niveau international. On y trouve en outre un chapitre thématique spécial sur le cannabis, qui est de loin la drogue la plus produite, trafiquée et consommée dans le monde. L’analyse des tendances (qui remontent parfois à 10 ans et plus) est présentée dans le volume 1. Les statistiques détaillées figurent dans le volume 2. Ensemble, ces deux volumes représentent la synthèse la plus complète à ce jour de la situation des drogues illicites dans le monde.

French Spanish, English

.

Methodologie

Des efforts considérables ont été faits ces dernières années pour améliorer les estimations figurant dans le présent rapport. Ces données doivent néanmoins toujours être interprétées avec prudence étant donné la nature clandestine de la production, du trafic et de l’abus des drogues. Outre le caractère “occulte” du phénomène mesuré, le principal problème est que les informations sont non seulement communiquées de façon irrégulière mais aussi incomplètes, ce qui a des incidences sur leur quantité, leur qualité et leur comparabilité. D’une part, certains gouvernements fournissant des informations à intervalles irréguliers, on dispose de données pour certaines années et pas pour d’autres. Cette irrégularité, que l’ONUDC essaie de compenser en se référant à d’autres sources, peut influencer les profils d’évolution. D’autre part, les questionnaires soumis ne sont pas toujours complets ni suffisamment détaillés. Il faut donc considérer tous les chiffres comme des ordres de grandeur probables du problème de la drogue et non comme des résultats exacts. Il faut également noter que tous les chiffres fournis, particulièrement ceux des dernières années, sont susceptibles d’être actualisés.

French English, Spanish

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error