1887

Rapport mondial sur les drogues 2009

image of Rapport mondial sur les drogues 2009

Le Rapport mondial sur les drogues se propose à aider les États membres à mieux comprendre les tendances mondiales des drogues illicites et vise à sensibiliser l’ensemble des gouvernements à la nécessité de recueillir et de notifier de façon plus systématique les données concernant ces drogues illicites. L’ONUDC compte sur les États membres pour lui fournir les données dont il a besoin, principalement en répondant aux Questionnaire destiné à l’élaboration des rapports annuels. L’ONUDC a envoyé cette année 200 exemplaires de son Questionnaire; il a reçu 118 réponses à la section concernant l’abus de drogues, et 116 à celle qui concernait l’offre illicite. D’une manière générale, l’aptitude des États membres à fournir des informations sur l’offre de drogues illicites est très supérieure à sa capacité de fournir des données concernant la demande. En dépit de progrès louables, par exemple en ce qui concerne les estimations de prévalence, il reste encore beaucoup à faire pour pouvoir établir une base solide et fiable permettant l’analyse des tendances et des politiques suivies.

French Spanish, English

.

Introduction

Le contrôle des drogues figure depuis plus d’un siècle parmi les grandes préoccupations de la communauté internationale. Nous le rappelions dans le Rapport mondial sur les drogues 2008, l’épidémie d’opium qui ravagea la Chine au début du XXe siècle incita à une action internationale concertée; celle-ci se traduisit principalement par l’élaboration d’une série de conventions qui furent adoptées au cours des décennies qui suivirent. Ces conventions, en particulier la Convention unique de 1961 sur les stupéfiants, la Convention de 1971 sur les substances psychotropes et la Convention de 1988 contre le trafic illicite de stupéfiants et de substances psychotropes, continuent de définir le système international de contrôle des drogues. L’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) est le dépositaire de ces conventions et les Nations Unies sont l’institution chef de file en matière de contrôle des drogues.

French English, Spanish

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error