1887

Le Développement Économique en Afrique 2008

Résultats à l’Exportation Après la Libération du Commerce - Quelques Tendances et Perspectives

image of Le Développement Économique en Afrique 2008

Ce rapport examine les résultats à l’exportation des pays africains après la libéralisation de leur commerce afin de tirer des enseignements pour l’élaboration de futures stratégies de développement. Il présente l’histoire de la politique commerciale en Afrique ainsi que la raison d’être et la chronologie de la libéralisation du commerce. Il analyse ensuite l’évolution des exportations agricoles et étudie les raisons pour lesquelles l’Afrique n’a pas réussi à diversifier ses activités au profit du secteur manufacturier. Il conclut sur les orientations susceptibles d’améliorer l’exportation de l’Afrique.

French English

.

Introduction

L’objectif du rapport de cette année est d’examiner les résultats à l’exportation des pays africains après la libéralisation de leur commerce afin de tirer des enseignements pour l’élaboration de futures stratégies de développement. La principale conclusion est que grâce aux efforts que les pays africains ont déployés en vue de libéraliser leur commerce au cours des vingt cinq dernières années, la plupart des mesures qui étaient considérées comme les principaux obstacles à la croissance de leurs exportations ont été abandonnées. Bien que les résultats à l’exportation de l’Afrique se soient quelque peu améliorés après la libéralisation du commerce, le volume et la composition des exportations du continent n’ont pas radicalement changé. La libéralisation n’a pas eu les effets escomptés sur le secteur exportateur et l’amélioration constatée a été modeste par rapport aux résultats obtenus dans d’autres régions en développement. Les pays africains n’ont pas diversifié leurs exportations au profit de produits de base plus porteurs et d’articles manufacturés, qui sont moins sujets aux aléas des marchés internationaux. L’Afrique, dans son ensemble, a même perdu des parts de marché à l’exportation: elle représentait 6 % des exportations mondiales en 1980 contre 3 % environ en 2007. Il s’ensuit que la forte augmentation des recettes d’exportation que les pays africains ont récemment enregistrée n’a pas permis au continent de regagner les parts de marché perdues. Le présent rapport considère que l’obstacle le plus important à la croissance des exportations est la faiblesse de l’offre et que les futures politiques d’exportation devraient donc être davantage axées sur les moyens d’accroître la production exportable. Il propose des orientations susceptibles d’aider l’Afrique à recentrer ses priorités de développement sur la transformation structurelle afin d’accroître les capacités d’offre et les possibilités d’exportation du continent.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error