1887

Rapport sur la situation du volontariat dans le monde 2015

Transformer la gouvernance

image of Rapport sur la situation du volontariat dans le monde 2015

Ce deuxième Rapport sur la situation du volontariat dans le monde, consacré au volontariat et à la gouvernance, présente l’idée que le volontariat et le fait de placer l’être humain au cœur des politiques et des investissements dans le développement offrent des possibilités inexploitées pour le développement durable. Le volontariat est présenté comme une ressource complémentaire et un vecteur d’acquisition de compétences, de connaissances et d’expertise qui favorisent l’expression, la participation, la responsabilité et la réactivité, autant de piliers clés de la bonne gouvernance qui viennent s’ajouter aux autres solutions et ressources du développement. Ce rapport fondé sur un large corpus de données décrit comment le volontariat peut promouvoir la paix et le développement. Il présente les résultats obtenus dans certains contextes et témoigne ainsi des contributions possibles des volontaires et du volontariat. Cet « art du possible » est illustré par des études de cas qui offrent un éventail marquant d’exemples illustrant comment les personnes, individuellement et collectivement, mettent en commun leur énergie pour intervenir dans les différents espaces de la gouvernance. Le rapport révèle également que lorsque les gouvernements et les autres acteurs de la gouvernance créent un environnement favorable et invitent la population dans des espaces fermés, cela peut donner lieu à des changements qui bénéficieront d’une meilleure appropriation et d’un soutien accru.

French Arabic, Spanish, English, German

.

Volontariat et gouvernance : logique, contexte et cadre analytique

Le programme pour l’après-2015 est extrêmement ambitieux. Il imposera de mobiliser tous les atouts à notre disposition, de forger de nouvelles relations et de concevoir de nouvelles façons de penser et de nouvelles méthodes de travail. L’administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Helen Clark, a récemment insisté sur la nécessité de rompre avec le passé et de renouveler notre réflexion et nos actions. Pour garantir un développement durable et réaliser l’ambition mondiale qu’il n’y ait plus de laissés-pour-compte, les institutions internationales, les gouvernements, le secteur privé, les individus et les communautés devront travailler autrement. Il faudra concevoir une meilleure démarche de paix et de développement, qui mette l’accent sur la participation, l’engagement civique et une responsabilité solide. Ce projet ne pourra avoir lieu sans une bonne gouvernance qui implique les citoyens dans la planification et le suivi et qui assure sa propre réactivité.

French German, Spanish, Arabic, English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error