1887

Rapport sur les Pays les Moins Avancés 2012

Mettre à Profit les Envois de Fonds et les Compétences des Diasporas pour Renforcer les Capacités Productives

image of Rapport sur les Pays les Moins Avancés 2012

Une reprise économique mondiale hésitante et l’aggravation de la crise de la zone euro continuent de peser sur les facteurs qui ont permis aux pays les moins avancés (PMA) en tant que groupe d’enregistrer des taux de croissance élevés entre 2002 et 2008. En dépit d’une légère amélioration de la croissance du PIB réel en 2010, les PMA dans leur ensemble ont enregistré des chiffres moins favorables en 2011, signe de problèmes futurs. De fait, tous les regards étant tournés vers l’Europe, le risque existe que la communauté internationale oublie que, ces dernières années, les PMA ont été très durement touchés par des crises financières provoquées par d’autres pays. En raison d’une économie peu diversifiée, ils n’ont ni les réserves, ni les ressources nécessaires pour amortir les chocs et s’y adapter facilement. En outre, si un nouveau ralentissement de l’économie mondiale doit venir assombrir les perspectives de croissance des pays émergents, les PMA, en tant que principaux exportateurs de produits de base, en subiront directement les conséquences. Ces pays ont besoin d’une assistance extérieure accrue pour mieux protéger leur économie contre les chocs extérieurs et gérer l’instabilité.

French English, Spanish

.

Les envois de fonds et les compétences des diasporas au service des capacités productives dans les PMA

Les envois de fonds suscitent une attention croissante au niveau international, en partie du fait de leur progression remarquable au cours des dix dernières années (Ratha, 2003; Solimano, 2005; UNECA, 2007; UNDESA, 2012b; UNDP, 2009). On s’accorde de plus en plus à les considérer comme une source appréciable de financement extérieur qui, gérée au moyen de politiques appropriées, pourrait se révéler particulièrement bénéfique pour des pays en développement manquant cruellement de capitaux (en particulier s’ils comptent de larges communautés d’expatriés). Rien ne permet encore d’affirmer ou d’infirmer qu’il s’agit de la source la plus stable et la plus prévisible de financement du développement. Si leur impact économique suscite encore des interrogations, les données disponibles vont largement dans le sens d’une contribution des envois de fonds à la réduction de la pauvreté et à l’amélioration de la santé et de l’éducation.

French Spanish, English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error