1887

Chronique ONU

French English

Banque mondiale

La criminalité environnementale, comme le braconnage, l’exploitation forestière illégale et le commerce illégal des espèces sauvages, un secteur qui représente aujourd’hui 213 milliards de dollars, met chaque année les ressources naturelles et la biodiversité en danger. Cette situation n’est pas simplement une tragédie pour ceux qui aiment les animaux ou sont soucieux de protéger l’environnement. Lorsque les éléphants sont massacrés pour leur ivoire et que les arbres sont coupés illégalement, les écosystèmes se dégradent. Et les populations les plus pauvres dans le monde sont les premières à en pâtir. C’est là qu’intervient la Banque mondiale.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error