1887

Chronique ONU

French English

Comment ASPIRE peut promouvoir le dialogue entre les civilisations

Trois milliards de jeunes ont fait front lors de la séance plénière d’ouverture de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Sommet Rio +20) qui s’est tenue à Rio de Janeiro en juin dernier. Ils ont demandé un changement et appelé les dirigeants mondiaux à prendre des mesures pour assurer un avenir durable à nos enfants et à nos petits-enfants. Ces trois milliards de jeunes de moins de 25 ans, dont certains avaient l’accent néo-zélandais, se sont exprimés d’une voie docile, mais ferme. De fait, Britanny Trilfford, 17 ans, a fait savoir aux dirigeants que nous ne pouvions pas accepter de nouvelles promesses qui ne seront pas tenues. Elle aurait pu les attaquer sur la question de l’environnement. Mais tandis qu’elle prenait la parole à la Conférence, les jeunes en Europe avaient des difficultés à trouver un emploi dans une région aux abois, mise à mal par la crise de la dette, les jeunes du Moyen-Orient tentaient de retrouver leurs repères après les soulèvements des pays arabes et les tensions causées par un programme d’armes nucléaires présumé en Iran continuaient d’agiter les esprits, alors que les sanctions imposées par les puissances occidentales continuaient d’affecter les nombreux jeunes de ce pays.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error