1887

Chronique ONU

French English

La mondialisation de la migration: ce que le monde moderne peut apprendre des cultures nomadiques

Nos sociétés et nos économies postindustrielles requièrent la mobilité et le transfert des compétences, de l’expertise et de l’expérience dans divers lieux géographiques, à la fois à l’intérieur et à l’extérieur des États. Selon les estimations du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), la planète compte 200 millions de migrants internationaux et 740 millions de migrants internes. L’innovation et la concurrence ainsi que le développement rapide des technologies de l’information et de la communication et des nouveaux médias exigent le recrutement, le déploiement et le redéploiement rapides de talents dans des lieux spécifiques du monde, parfois imprévisibles. Or, les idées, les attitudes et les normes sociales de l’ère préindustrielle et industrielle continuent de créer des obstacles au déplacement des populations, comme les préoccupations liées à la sécurité des emplois locaux, à la compatibilité des cultures et aux difficultés d’intégration dans les sociétés.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error