1887

Chronique ONU

French English

Le programme 2030 – Une occasion unique pour sattaquer aux facteurs qui favorisent la propagation du terrorisme

Malgré les efforts menés par la communauté internationale pour arrêter le terrorisme et empêcher les combattants étrangers de rejoindre l’organisation terroriste appelée l’État islamique d’Iraq et du Levant (EIIL), leur nombre a plus que doublé en un an et demi. On estime que plus de 30 000 individus venant de 100 pays – plus de la moitié des États Membres des Nations Unies – ont rejoint leurs rangs en tant que combattants étrangers. Rien ne peut justifier un acte de terrorisme. Aucun prétexte religieux ne peut excuser des méthodes violentes. D’autre part, nous ne serons en mesure de vaincre le terrorisme à long terme que si nous nous attaquons aux facteurs qui favorisent sa propagation. Cette réalité a été soulignée dans plusieurs résolutions du Conseil de sécurité comme, entre autres, les résolutions 1963 (2010) et 2129 (2013) concernant les menaces les plus graves contre la paix et la sécurité internationales en général et le terrorisme en particulier. L’accent a également été mis sur le premier pilier de la Stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies (A/RES/60/288) concernant les conditions propices à la propagation du terrorisme. Plus récemment, le Programme d’action du Secrétaire général pour la prévention de l’extrémisme violent (A/70/674) précise certaines de ces conditions : le manque d’opportunités socio-économiques, la marginalisation et la discrimination, une mauvaise gouvernance, les violations des droits de l’homme et de l’état de droit, des conflits prolongés et non résolus et la radicalisation dans les prisons.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error