1887

Chronique ONU

French English

Les politiques gouvernementales en matière d’Internet doivent être fondées sur les droits de l’homme et axées sur l’utilisateur

Aujourd’hui, il n’existe pas de ressources aussi puissantes, ni aussi vulnérables, que les données. La place importante conférée au partage des données dans notre société contemporaine, allant de l’utilisation des médias sociaux à l’accès aux services administratifs, va de pair avec un degré de risque élevé. Dans un monde connecté, les données partagées à une grande échelle et pour de nombreuses raisons signifient que nos informations personnelles sont de plus en plus mises en danger et utilisées à mauvais escient. Dans nos communications et nos transactions en ligne, nous risquons de révéler des informations sur notre vie qui relevaient jusqu’alors du domaine privé. Il s’agit non seulement des données financières qui doivent être sécurisées, mais aussi des informations sur nos coordonnées géographiques, nos amis, notre famille et nos collaborateurs, nos convictions politiques, nos achats et même sur notre santé. Dans le monde entier, les États créent des systèmes d’identité numérique qui sont reliés à nos informations biométriques, établissant un pont entre nos activités numériques, notre vie et notre identité hors ligne. Cette identité numérique peut alors être exploitée à des fins commerciales ou politiques.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error