1887

Chronique ONU

French English

Négocier pour sauver des vies

En novembre 2008, l’ancien Président nigérian Olusegun Obasanjo, cherchant des moyens d’atténuer la crise qui sévissait dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), a essuyé de nombreuses critiques après avoir appelé le Général congolais, Laurent Nkunda, « mon frère ». Laurent Nkunda était accusé de crimes de guerre par le Gouvernement congolais et faisait l’objet d’une enquête de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye. Je dirigeais alors l’équipe des Grands lacs du Département des opérations de maintien de la paix à New York et supervisais la Mission de l’Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC) et le Bureau intégré des Nations Unies au Burundi (BINUB). Laurent Nkunda occupait une grande partie de mes pensées.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error