1945

Le Courrier de l'UNESCO - Current Issue

Volume 2022, Issue 1, 2022

Dans le domaine des neurosciences, la réalité a déjà dépassé la fiction. Qui aurait pu imaginer qu'il serait un jour possible d'implanter de faux souvenirs dans le cerveau d'un animal, ou de dicter un texte à un ordinateur en utilisant uniquement la pensée ? C'est désormais une réalité – et la révolution technologique ne fait que commencer. Ces avancées sont prometteuses lorsqu'elles permettent de trouver des traitements pour des pathologies mentales ou neurologiques, ou lorsqu'elles donnent à un patient totalement paralysé la possibilité de communiquer, ou de retrouver une certaine mobilité. Mais les questions éthiques que soulèvent les neurosciences sont à la mesure des espoirs qu'elles suscitent. Il est donc urgent de mettre en place des garde-fous pour combler ces lacunes et garantir une protection efficace contre l'utilisation éventuelle de données cérébrales. C'est ce que recommande le comité international de bioéthique de l'UNESCO dans son dernier rapport.
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error
aHR0cHM6Ly93d3cudW4taWxpYnJhcnkub3JnLw==